Ce que j'aime pour les apéros, c'est de les préparer comme un repas, mais en petites bouchées. Donc on peut trouver du froid, du chaud, du salé et du sucré. Le tout version miniature (la mère de Bridget Jones serait fan, elle qui adore les mini-cornichons...).

Mini burger, mini muffin, mini brochettes, mini gâteau, etc. On peut tout accomoder. Ne dit on pas d'ailleurs que tout ce qui est petit est mignon...?!!  Je vous propose donc une recette de mini cheese-cake à la mûre. 

L'avantage avec ce gâteau, c'est qu'on peut l'adapter avec à peu près tout les fruits possibles. Un petit tour au marché ou dans le jardin et hop ! Un délicieux gâteau de saison... Moi j'ai craqué sur les mûres, après avoir longtemps hésité avec les fraises et les framboises (suis sûre qu'avec des myrtilles ce doit être génial, miam !).

Pour la réalisation, j'ai utiliser des cercles de montage de petit diamètre (6/8 cm environ) que j'ai disposé dans un plat allant au four.




Les ingrédients pour 6 mini cheese-cakes :
Pour la croûte : 60g de biscuits sablés Mc Vities, 30g de beurre fondu, 7-8g de sucre en poudre ; Pour la crème : 180g de Philadelphia cream-cheese, 55g de sucre en poudre, 17g de farine, une pincée de sel, 1/3 de jus de citron, 12 cl de crème fraîche, 2 oeuf, un peu d'extrait de vanille. Pour la couche de fruit : des beaux fruits de saison, un peu d'eau, un peu de sucre.



1. LE BISCUIT . Préchauffer le four à 175°. Mélanger les biscuits émiettés, le sucre et le beurre fondu, puis tapisser de ce mélange le fond des cercles de cuisine (tasser avec un petit verre). Enfourner et laisser cuire 10 min et sortir du four.

2. LA CREME :  Mélanger les ingrédients dans l'ordre indiqué avec un fouet jusqu'à obtention d'une crème lisse et homogène. Beurrer les côtés des moules et verser le mélange sur la croûte.

3. LA CUISSON : Enfourner 15 min. La crème doit toujours être tremblotante au centre. Laisser refroidir et mettre au réfrigérateur au moins 4 h (Le gâteau gonfle sur les côté à la cuisson, mais en refroidissant, le gâteau se rétracte).

4. LES FRUITS : Couper les fruits en deux. Faire cuire quelques mûres en morceau avec un peu d’eau et de sucre pour former un sirop. Une fois les gâteaux refroidis, disposer les fruits sur le dessus et arroser avec le sirop.

5. Déguster bien frais.



Lorsqu'on habite au bord de la mer, cela n'a pas grand chose d'exotique. On y est tous les jours, on la voit (presque!) tous les jours, elle fait partie de notre environnement, on la sent proche (même si justement on la voit pas).  Par moment, on a tendance à oublier la chance qu'on a de vivre dans une région magnifique. Les détracteurs diront qu'il pleut toujours, mais nous on préfère dire qu'il fait beau plusieurs fois par jour. 


Une fois n'est pas coutume, je vous propose une décoration bord de mer pour l'apéro. En général, je trouve que c'est un peu "cliché" et plutôt bon pour les touristes parisiens (un jour, il faudra leur expliquer qu'ici, en Bretagne, on ne s'habille pas en ciré jaune, bottes Aigle et marinière...) mais pour une fois, j'ai décidé de jouer le jeu et au final c'est plutôt chouette, je pense ! Exit les mouettes et les bateaux à voiles, mais plutôt une décoration naturelle dans les tons gris, marrons, beiges. On y trouvera des coquillages, des galets, des cordages en chanvre, de la toile de lin, etc.

Le premier bricolage que je vous propose donne la tendance de ma table (basse bien sûr... c'est plus convivial), et il est tout simple : des pics apéros "coquillage". En effet, tout apéro qui se respecte se doit de proposer des petits gourmandises à picorer : olives, cubes de fromage, etc. Pour une somme très modique vous pouvez réaliser des pics originaux : il vous suffit de partir en vacances à la mer et de rapporter, dans vos valises, des petits coquillages aux couleurs variées (ou si vos moyens sont plus importants achetez carrément une maison de vacances, c'est un placement sûr, il parait !!)... Enfin, bref ! Je m'égare, non !? 


Comment faire ?

Pour commencer, ramassez donc des petits coquillages (pas plus gros qu'un bigorneau) de couleurs et formes différentes (ou pas... c'est vous qui voyez !). Dégainez votre colle (en tube type "scoth verte") et déposez une grosse goûte sur la pointe d'un cure-dent en l'entourant bien. Enfin, venez poser le pic dans l'entrée du coquillage jusqu'à se qu'il soit plus ou moins bloqué. Tenir quelques secondes et poser délicatement de côté pour que ça sèche. Et voilà !

Affaire à suivre pour la prochaine étape de la décoration : un photophore galets et cordage.
Voici le premier article de la série "Apéros d'été" (voir dans l'index pour les autres). On y trouvera, à la fois des recettes pour l'apéro, des idées décos, des accessoires à fabriquer soit même, des idées boisson, etc. Bref ! Plein d'idées pour des apéros entre amis ou en famille.
La première recette est donc le smoothie concombre/feta/basilic. Cette recette je l'ai goûtée au restaurant "Walt's" à Disneyland Paris, lors de mon dernier séjour. J'y ai rajouté le basilic, et puis j'ai ajusté la recette (ils ne me l'ont pas donnée à Mickeyland !!). C'est frais, et la couleur verte est assez originale pour un smoothie. Génial pour l'apéro au soleil, sur la plage...


Ingrédients : 80g de feta, un concombre, 10 belles feuilles de basilic, une cuillère à soupe d'huile d'olive, 5cl d'eau, sel et poivre.

1. Laver les feuilles de basilic. Couper le concombre et la feta en morceaux.

2. Mélanger tous les ingrédients et mixer pour obtenir une consistance onctueuse, sans morceaux.

3. Mettre au frais. Servir dans des petits verres et boire à la paille.


Yec’hed mat !


Enfin !! L'été est enfin arrivé sur l'ouest !! 
Il fait un temps magnifique, les touristes sont arrivés en masse hier, et c'est la saison des apéros... C'est d'ailleurs le sujet de ma nouvelle série d'articles (en parallèle de "Produit en Bretagne") : les apéros d'été. En attendant de les voir arriver, je vous fais profiter des belles couleurs du Golfe du Morbihan lorsqu'il fait beau. La mer y est tellement changeante, elle prend la couleur du ciel et du temps. Lorsqu'il fait gris, l'eau est grise et opaque, elle se confond avec le ciel. 
A l'inverse, lorsque le temps est ensoleillé, elle devient vive et colorée, oscillant entre le bleu turquoise et le vert. 
Il existe des îles (aujourd'hui, c'était l'île Berder) dans le Golfe où l'on peut aller à pied à marée basse et qui, lorsque la mer monte, font prisonniers les promeneurs négligents. Heureusement, il existe un passeur qui permet aux retardataires de ne pas se faire emporter par le courant.

Quoiqu'il en soit, j'ai eu envie de grillade de poisson pour prolonger cette magnifique journée. Comme le hasard fait bien les choses, j'ai acheté du maquereau au marché hier. C'est la saison pour en manger : il ne coûte rien.
Donc voilà une petite recette simple à faire après la plage...



MAQUEREAU A LA MOUTARDE ET AU THYM

Ingrédients pour 2 personnes : Les filets de 2 maquereaux, de la moutarde, quelques branches de thym frais, de l'huile d'olive.

1. Badigeonner les filets de moutarde sur les deux côtés.

2. Saisir dans une poêle avec l'huile d'olive des deux côtés. Baisser le feu et ajouter le thym frais pour terminer la cuisson.


Servir avec des pommes de terre par exemple. On peut aussi les cuire sur le barbecue.


La salade césar ... Tout un programme, car si elle peut paraître simple à première vue, la réaliser, requière un peu de dextérité, de patience, et d'organisation. En effet, plusieurs étapes sont nécessaire à sa confection : les croûtons, la sauce, l'oeuf poché, le dressage.

Avant de passer à la recette, un peu d'histoire. Ben oui : d'où vient cette salade ? Même si les principaux ingrédients pourraient nous le faire croire (huile d'olive, parmesan, salade romaine), elle ne vient pas d'Italie et n'a rien à voir avec César, l'empereur ! C'est d'un tout autre "César" qu'il s'agit... Lequel me direz vous ! S'il semble admis que la salade porte le nom de Ceasar Cardini, restaurateur italien à Tijuana pendant la prohibition aux États-Unis, le problème, c'est que personne n'arrive à ce mettre d'accord sur l'origine de la salade et beaucoup de personnes se revendiquent inventeur de la plus américaine des salades. Aujourd'hui, elle est servie dans les restaurants du monde entier. Il existe presque autant de versions que de cuisiniers...

Même les ingrédients font l'objet de grands débats : anchois, pas anchois, version au poulet, oeuf poché, oeuf mollet, etc. Mais est-ce vraiment important finalement ? Après tout la seule chose qui importe est de se régaler...

Ingrédients pour 4 personnes :
Pour la sauce : 2 gousses d'ail, 3 cs de jus de citron, 3 cs de Worcestershire sauce, 1 cs de moutarde, un jaune d'oeuf, 1/4 de cc de poivre, 1/2 cc de sel, 100 ml d'huile d'olive ; Pour les croûtons : 3 tranches de pain de mie, 4 cs d'huile d'olive, 1 gousse d'ail, 2 branches de persil, sel et poivre ; Pour les oeufs pochés : 4 oeufs, un filet de vinaigre ; Pour le dressage de la salade : une laitue romaine, des copeaux de parmesans, deux escalopes de poulet.

1. LA SAUCE. Mélanger l'ail émincé, le jus de citron, la sauce Worcestershire, la moutarde, le sel, le poivre et le jaune d'oeuf à laide d'un fouet. Ajouter progressivement l'huile d'olive sans cesser de fouetter. La sauce doit épaissir (la consistance désirée est entre la vinaigrette et la mayonnaise). 

2. Laver la salade et la couper en morceaux. Cuire le poulet à la poêle et le laisser refroidir. Préparer des copeaux de parmesan avec un économe.

3. Couper le poulet en morceaux. Dans un saladier, mélanger la salade, les morceaux de poulet, le parmesan. Ajouter la sauce selon votre goût. Mélanger et répartir dans les quatre assiettes.

4. LES CROUTONS. Couper les bords des tranches de pain de mie (avec la croûte) en cubes (1cm environ de côté). Mettre l'huile d'olive à chauffer dans la poêle. Ajouter les cubes de pain et l'ail. Faire griller les croûtons quelques minutes en remuant souvent. Une fois qu'ils sont dorer, ajouter le persil finement ciselé.


5. Disposer les croutons sur la salade dans les assiettes.

6. LES OEUFS POCHES. Portez à frémissement de l'eau additionnée d'un filet de vinaigre dans une grande casserole. Pendant ce temps, casser l'œuf dans un ramequin. Lorsque l'eau bout, remuer avec une spatule pour former un tourbillon. Retourner le ramequin d'un coup sec dans la casserole au coeur de ce tourbillon. A l'aide d'un écumoire, ramener les filaments de blanc autour du jaune. L'eau ne doit pas bouillir, au risque de disperser le blanc dans l'eau. Laissez cuire 2 minutes. Sortez l'oeuf de la casserole avec l'écumoire et plongez-le dans de l'eau froide pour arrêter la cuisson. Disposer au centre de l'assiette. 

DEGUSTER !!

Cette semaine je devais réaliser un dessert pour un repas avec des amis. Problème : mon batteur électrique m'a lâchement abandonné la semaine dernière... Donc, je me suis dit : Crumble ! Ça faisait longtemps que je n'en avais pas fait et a défaut de pouvoir utiliser mon batteur, je pourrais utiliser mes mains ... 

Le crumble permet d'utiliser tout un éventail de fruits d'été ou d'automne... D'origine anglaise, il peut être sucré ou salé. Souvent aux pommes, on peut aussi le préparer avec des poires, des fruits rouges, des raisins secs, du chocolat, de la rhubarbe, etc... Moi j'ai décidé d'en faire un avec des pêches, on est en été après tout. Même si le temps ne nous le montre pas beaucoup, on l'aura dans notre assiette avec ces fruits ensoleillés.

Pour apporter une touche de fraîcheur, j'ai rajouté de la menthe. Elle se marie assez bien avec les fruits. 

Ingrédients:
Pour la pâte : 100g de farine, 100g de beurre à température ambiante, 80g de poudre d'amande, 80g de sucre roux ; Pour la couche de fruits : 8 belles pêches jaunes assez mûres, 8 feuilles de menthe, 2 sachets de sucre vanillé.
  
1. Préchauffer le four à 165°. Couper le beurre en morceaux. Mélanger la farine, la poudre d'amande, le sucre roux. Ajouter le beurre et malaxer avec les mains afin d'obtenir une sorte de semoule épaisse.
2. Éplucher et couper les pêches en gros morceaux. Ciseler la menthe. Mélanger les pêches, la menthe, le sucre vanillé.
3. Dans un plat à gratin, disposer les pêches. Recouvrir de la pâte.
4. Mettre au four. Vérifier la cuisson en piquant le crumble avec un couteau. Les fruits doivent "compoter" mais être encore un peu ferme. A déguster tiède ...

Voici le bricolage de la semaine. Un petit truc facile à réaliser mais qui a son petit effet... Pour décorer vos muffins ou cupcakes, je vous propose de réaliser des "pics" décoratifs étoile. J'avais trouvé ces étoiles sur internet il y a quelque temps déjà, mais inpossible de me souvenir ou malheureusement... Je les ai adaptées à notre réalisation.

Il vous faut :
Du papier épais blanc, une imprimante couleur (compatible avec le papier épais), des pics apéros, des ciseaux, de la colle type "scotch" verte, et vos dix doigts !

1. Imprimer l'image avec les étoiles (ici) sur papier épais avec votre imprimante. Découper chaque étoile délicatement.
2. Coller les pics à l'arrière des étoiles en mettant une grosse goutte de colle.
3. Attendre que tout soit bien sec. Disposer dans vos gâteaux !

Je les ai mis sur mes "fameux" muffins à la myrtilles...C'est beau hein ?!

En Bretagne, on a de vrais bons produits : les légumes locaux (choux, artichauts, oignons, haricots coco, etc.), les fruits (pommes, fraises de Plougastel, rhubarbe), de la charcuterie (pâté … Hénaff ?, andouille), le beurre salé !! Mais ce que j’adore aussi, ce sont les conserves de poissons (soupes, sardines, rillettes, etc).

J'ai donc décidé de réaliser une série d'articles sur les produits bretons que j'aime et la façon de les utiliser, ou de les détourner de leur utilisation première.Je suis une grande fan de la conserverie de la Belle-iloise. Il en existe pleins d’autres mais étant morbihannaise, c’est la plus local pour moi (avec la Quiberonnaise ... soit !). Ce qui fait la différence, en plus de la qualité, c’est le design inimitable des boites… Avec leur aspect un peu rétro qui justifie à lui seul l’achat d’une conserve… D’ailleurs j’ai commencé une collection (de boite vide).On en trouve à tous les « modes » : sardines, maquereaux, thons, émiettés, entiers, épicés, à l'huile, à la tomate, à la tapenade, en soupe, etc...

Si maintenant on peut en trouver un peu partout en France (pendant mes vacances à Nîmes j’en ai trouvé dans une épicerie fine…) grâce notamment au différentes boutiques, les sardines sont bien bretonnes (ou vendéenne au pire...) pêchées au large de la baie de Quiberon. La conserverie se trouve d'ailleurs toujours à Quiberon et peut se visiter.Les sardines sont pêchées l'été (mai à septembre), c'est facile à retenir c'est l'inverse de la saison des huîtres qui sont bonnes à manger les mois en "R". Elles descendent en hiver dans les eaux plus chaudes de l'Afrique du Sud, en grands bancs serrés...

Ce qui est drôle c’est que la Bretagne, seule région française qui ne produit pas de vin, a aussi trouver son produit de luxe millésimé… A l’image des bouteilles de vin qui se conservent des années, les boites de sardines se bonifient avec le temps et il existe même des « grands crus »…Et puis, il faut croire qu'on était frustré de ne pouvoir faire pousser des vignes, on a trouvé autre chose comme alcool : cidre breton, chouchen, et bien sur… la bière bretonne ! Mais ça c’est une autre histoire…

Photos de la Boutique de Vannes :


<!--[if !supportEmptyParas]--> <!--[endif]-->Voici deux idées de recettes simples réalisées avec du "thon à la Marie-Galante" de la Belle-Iloise, ma conserve préférée...! Mais sachez qu'avec du pain frais, c'est aussi très bon. Les conserves se suffisent à elle même...



SALADE DE THON A LA MARIE-GALANTE

Ingrédients:
Pour une personne : une petite boite d'émietté de thon à la Marie-Galante, une grosse tomate, 100g de pâtes, quelques cubes d'emmental, quelques brins de persil.

1. Cuire les pâtes. Les laisser refroidir.
2. Ciselé le persil. Couper la tomate en petits morceaux. Mélanger tous les ingrédients.
3. Assaisonner à votre goût. Il n'est pas nécessaire de mettre de sauce, le thon est déjà préparer avec de l'huile.







NEMS DE THON A LA MARIE-GALANTE

Ingrédients :
Pour 5 nems environ : une petite boite d'émietté de thon à la Marie-Galante, une tomate, quelques brins de persil, 5 feuilles de riz (on peut aussi utiliser des feuilles de brick)

1. Ouvrir la boite de thon et presser avec le couvercle pour récupérer l'huile, la mettre de côté.
2. Mélanger la tomate coupée en petit morceaux avec le thon et le persil ciselé.
3. Ramollir les feuilles de riz en les mettant dans un torchon humide. Y mettre un peu de préparation et former les nems.
4. Les disposer dans un plat et badigeonner avec l'huile aromatisée. Mettre au four jusqu'à ce que les nems soient dorés.





FRIKO LAOUEN !! ("Joyeux repas" e Brezhoneg evel just)





Dimanche, pour fêter le week-end ensoleillé, j'ai eu envie de faire des biscuits décorés. J'ai opté pour une version au chocolat pour changer et j'ai travaillé avec des couleurs de glaçage différentes.

Comme vous le savez sûrement ce sont les soldes en ce moment... Outre des chaussures (j'en suis folle), et des vêtements, j'ai investi dans quelques accessoires de cuisine, notamment des emporte-pièces "cupcakes". Voici donc l'occasion de les tester. Un jour il faudra que j'écrive un article sur les emporte-pièces et que je vous montre ma collection, j'en ai pour toutes les occasions... ou presque !


Ce qu'il y a de sympathique dans cette recette, c'est la partie glaçage. Même si cela nécessite un peu de patience, on peut laisser libre cours à notre imagination dans le choix des couleurs, des associations, des perles en sucres et autres décors. Pour la recette, je me suis inspirée du livre "Petits biscuits décorés", mais en l'adaptant au contenu de mes placards. Un jour on m'a dit qu'en pâtisserie, pour réussir, il fallait respecter les mesures au gramme près... Je ne suis pas vraiment d'accord... Même s'il n'est pas question de modifier complètement les proportions, il ne faut pas hésiter à innover, et qui sait peut être que vous inventerez une nouvelle recette...


Ingrédients:
Pour les biscuits : 220g de farine ; 1/4 de sachet de levure ; 35g de cacao en poudre ; 55g de sucre ; 75g de beurre ; 60cl de sirop d'érable ; 1 oeuf. Pour le glaçage : 1 blanc d'oeuf ; 250g de sucre glace.

1. LES BISCUITS. Préchauffer le four à 180°C. Mélanger la farine, le cacao et la levure dans un saladier, ajouter le sucre. Ajouter le beurre en morceaux. Travailler les ingrédients à la main afin d'obtenir une consistance de semoule fine.
2. Creuser un puit au milieu du mélange et ajouter le sirop et l'oeuf. Mélanger bien jusqu'à obtention d'une boule. La placer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, aplatisser à la main puis au rouleau à pâtisserie à environ 5 mm d'épaisseur. Mettre au réfrigérateur 30 min environ.
3. Utiliser des emporte-pièces pour découper des formes, les disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé allant au four. Cuire pendant 15 min environ (les biscuits doivent être encore un peu mous, ils durciront en refroidissant). Les laisser refroidir complètement avant de mettre le glaçage.
4. LE GLACAGE. Mettre les ingrédients dans un récipient. Mélanger délicatement au fouet (sinon ça vole partout...) et, quand le mélange est homogène, augmenter la vitesse pour avoir une pâte épaisse et lisse (comme le dentifrice...). Partager la préparation en fonction du nombre de couleur et ajouter les gouttes de colorant.
5. Le glaçage sous cette forme conserve son "relief" lorsqu'il est appliqué. Pour lui donner un aspect lisse et le rendre plus fluide, ajouter un peu d'eau (attention goutte par goutte !!). Conseil pour l'application : pour avoir un contour net, dessiner le contour avec le glaçage épais et "remplir" avec le glaçage fluide. Utiliser aussi des perles en sucre, des étoiles, des vermicelles en chocolat, etc... à coller avec le glaçage.
6. Laisser sécher avant de les ranger dans une boite hermétique.

ENJOY !!

A noter : la recette des biscuits est prévue pour un glaçage au sucre. Si vous decidez de la réaliser sans décoration, il faudra en mettre un peu plus de sucre dans la pâte, sinon les gâteaux ne seront pas très bons...