C'est avec un peu de retard que je reviens sur l'événement Blog en Breizh de Lorient. C'était il y a déjà 3 semaines ! Comme à chaque fois ce fut top : j'en garde pleins de souvenirs de rencontres, de rigolages, de bons gâteaux et de découvertes.

Au programme de cette soirée (ben oui c'était 18h30 - 21h30, un vendredi soir, en mode after-work) : une présentation des produits cosmétiques bretons Heuliad par Elise, puis deux ateliers créatifs animés par Caro et moi. Tout ça sur le site d'Idées Détournées dont je vous avais déjà parlé ici et ici.
Je trouve toujours sympa de mettre un visage sur des pseudos de blogueuses et j'aime plus la vrai rencontre que le contact visuel, donc comme à chaque fois, je blablatte et j'en oublie de prendre des photos. Heureusement que Caro était là pour animer les réseaux sociaux et dégainer ses appareils photos pour que puisse vous raconter la soirée...
Nous avons accueilli les filles sous une chaleur tropicale ! Heureusement que Séverine d'idées détournées était là pour nous servir à boire : un petit cidre bio bien frais et ça repart !! Même si toutes n'ont pas pu rester tout l'événement, elles ont néanmoins fait le déplacement pour nous faire un petit coucou. 
Elise la créatrice de la marque Heuliad (il faut que je teste, ça donne trop envie), nous a présenté ces produits cosmétiques bretons. Tout est le plus durable possible et les substances actives des produits sont très présentes. Autrement dis : pas de chichi ! C'est du concentré de bien être. A voir très vite car Elise nous à fournit des échantillons. J'ai été particulièrement séduite par le concept des saisons. Envie de cocooning en été pas de problème, il y a la crème adaptée pour vous. Inversement, ça fonctionne aussi, si vous avez envie de pep's en hiver, avec une crème printemps. Bref, il y en a pour chaque moment de l'année ou de la vie (pas mal en cas de déprime, je pense).
Nous avions concocté avec Caro un buffet froid pour nos hôtes, que nous avions joliment décoré (enfin j'espère qu'il a plus !) : cakes salés, muffin à la myrtille sauvage et gâteau au chocolat (Marjo et Céline, je pense à publier la recette des muffins).
Après une séance de papotage nous avons commencé les ateliers créatifs. Caro a proposé de chouette bijoux en similicuir (j'aurais bien testé, héhé) et moi la réalisation d'un cache pot origami avec des cactus en papier.
L'ambiance fut, tour à tour, studieuse ou dissipée en fonction des étapes d'élaboration des créations. On a beaucoup rit en tout cas et je pense que chacune d'entre nous était satisfaite de son atelier.
Nous avons fini par une séance photo sur le site qui se prête plutôt bien à la mise en scène, voyez vous même !
Enfin, chaque blogueuse est également repartie avec une pochette cadeau, sans oublier deux chanceuses qui ont remporté un lot de cadeaux offerts par la créatrice de La Boett à Merlin.
Merci aux participantes d'être venu ! Encore de superbe rencontre. Si vous n'avez pu être là ou que vous souhaitez participer à la prochaine rencontre : blog en Breizh. Les prochaines inscriptions et les DIY de la soirée feront l'objet d'articles à venir !
Quand j'étais étudiante, j'ai récupéré de vieilles chaises de mon ancien collège. De jolies chaises en bois des années 60-70 je pense, qui devaient finir à la déchetterie. Le passage à la modernité les avait rendues obsolètes pour l'éducation nationale. Mais pas pour moi ! Après leur avoir donné un coup de nettoyage et enlevé les chewing-gum sous l'assise, je les avais toutes peintes en vert (un fond de peinture qui restait dans l'atelier de mon papa) comme vous le verrez plus bas dans l'article. Elles ont vu 7 ans d'étude et un bon nombre de soirées. Puis, un jour leur couleur ne me correspondait plus (beurk !). J'ai donc eu comme projet de les poncer et de retrouver l'aspect bois : quelle galère ! Un boulo de malade... Je me suis donc arrêtée aux pieds, pour peindre le dossier et l'assise en blanc : ça m'aura pris 4 ans pour les finir !
J'en ai fait une, puis j'ai arrêté, j'ai repris et j'ai encore arrêté. Bref, ce fut long et difficile de m'y mettre vraiment. Et puis un jour, j'ai dit Stop ! Il faut le finir, ça ne peut plus durer ! Entre temps l'idée avait fait son chemin et je voulais faire un truc différent sur le dossier. Voici donc mes nouvelles chaises, façon "relooking extrême" ! On ne les reconnait plus !
Grâce à l'association de peinture et de papier décopatch, j'ai formé une sorte de patchwork sur les dossier. Toujours dans les couleurs que j'affectionne : le jaune et le gris. Voici donc les étapes de réalisation.

Il faut :
Des chaises en bois, une ponceuse électrique, du papier de verre, une éponge et de la lessive St Marc, du ruban adhésif de masquage, de la peinture blanche d'accroche (Ici, Eléopro d'Eléonore Déco), de la peinture blanche de finition (Satinelle Blanc d'Eleonore Déco), du vitrificateur (ici Eléonore Déco), de la peinture grise, un pinceau, un petit rouleau, des feuilles de papier Décopatch,
1. Commencer par poncer les parties ou le bois sera apparent avec la ponceuse électrique. Finir dans les coins inaccessible avec le papier de verre. Donner un coup rapide sur les autres parties de la chaise. Les lessiver et rincer à l'eau.
2. Une fois bien sèche, peindre les chaises (dossier et assise) avec la sous-couche d’accroche, puis une deuxième couche avec la peinture de finition (si besoin, faire une 3ème couche)
3. Dessiner des formes géométriques à l'aide du ruban de masquage. Peindre certaines forme et coller à l'aide du vitrificateur des morceaux de papier décopatch sur d'autres emplacements. Enlever petit à petit le ruban adhésif et une fois le dossier fini, passer une ou de couche de vitrificateur sur l'ensemble de la chaise.

Si vous me suivez sur instagram, vous avez pu voir qu'il y a un mois, j'ai participé au 25h Chrono du recyclage à Lorient, chez Idées Détournées. C'est une organisation à but non lucratif qui organise des événements à partir de "décors déchetteriques". Pour en savoir plus allez faire un tour sur leur page facebook ou sur l'article que j'ai écrit sur Blog En Breizh.

Plusieurs équipages d'habitants créateurs (famille, voisins/voisines, copains/copines, bricoleurs, entreprises, collectifs,...) ont fabriqué des sculptures à partir de déchets pré-triés (papier, bois, carton, tissus, plastiques, etc.). Une douzaine d'équipage étaient présents : avec mes collègues nous avons constitué une équipe pour recycler des vieux livres qui allaient être détruits, nous étions les "Book-&-Mystères".


Sur place, plusieurs petits ateliers sont délimités et l'agitation est incessante. A 10h, c'est le top départ en fanfare ! L'horloge lumineuse indique les heures déjà effectuées et ce qu'il reste à faire. On coupe, on plie, on colle, on visse. Chacun a sa tache (nous sommes 8 à nous relayer sur place) et Stéphanie et moi supervisons. Les brainstorming habituels du matin dans le train ont porté leurs fruits, nous avons presque trop d'idées. Nous montons 3 tours de livres qui feront apparaitre des pop-up, des pliages, etc, sur une palette.

 De nombreuses animations sont prévues, il y en a pour tout le monde !

A côté de nous, les autres équipages s'activent aussi : nos voisines sont en train de crocheter des abeilles en sacs plastiques tandis qu'on entend un peu plus loin le fer à souder et les scies circulaires. Petit a petit, des gens commencent à arriver pour venir nous voir : ils posent des questions, s'intéressent, mais il faudra revenir demain pour voir l’œuvre finie ! La fin est programmée à 11h le lendemain matin.


La journée passe et la nuit commence doucement à tomber. Le site accueille concerts et performances sur scène. Les illuminations sur les immeubles abandonnés alentours donne l'impression d'être à Berlin. L'organisation est top : la cantine des équipages est un peu à l'écart et la cuisine y est délicieuse (mmm, le rougail saucisse !). Il faut reprendre des forces pour continuer, une partie de la nuit.
2h du matin : allez , au dodo ! La fatigue nous fait raconter des bêtises (le pétage de plomb nous guette) et il reste la matinée de demain. Voilà 16h que nous avons commencé et il y a encore du monde à bricoler.
9h30 : de retour sur place ! La sculpture est toujours debout, au boulo : plus qu'une heure et demi. Plus de colle en tube, plus d’électricité : dur d'utiliser le pistolet à colle. Certains équipages ont fini dans la nuit. La dernière demi-heure est annoncée. Nous finissons, tant bien que mal, les finitions. C'est la course. L’électricité refonctionne, vite : il faut coller les dernières pièces. L'équipe est au complet pour la fin des 25h. Le décompte final commence ! 5, 4, 3, 2, 1 ...C'est fini !!
Ouf ! On a (presque) fini !!! Contente mais un peu perdue après tout ce boulot. C'est l'heure des photos avec nos oeuvres. Chaque équipage se prête au jeu, on s'applaudit, on se félicite, on est tous étonnés de ce qui a été produit en si peu de temps !

C'est l'heure de l'apéro : on l'a bien mérité. On est tous d'accord pour dire que c'était génial : l'ambiance, la cohésion d'équipe, les fous-rires (notamment sur le vélo side-car) et l'organisation bien sur ! Un chose est sûre : l'année prochain on remet ça !